Catégories
Mamie Gisèle

Une Divine Apparition



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17, 1-9

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »
Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n’ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »



Cette fois-ci, Mamie Gisèle, nous sommes en plein rêve, un vrai film de science-fiction, avec des effets spéciaux, genre « Guerre des Étoiles », les épées lumineuses en moins.
Qu’est-ce qu’il raconte votre évangile ?? Jésus transfiguré, ses vêlements plus blancs que la neige et une nuée tout autour ? C’est un conte de fées. Et les apôtres qui en restent baba… Transfiguré, transfiguré, quoi encore ?

– Joseph, qu’est-ce qui s’est passé hier matin chez toi, quand je suis allé t’emprunter ta perceuse ?

Ta petite fille, Lucie, si mignonne dans son berceau, la pauvre comme elle pleurait, comme elle criait ! Et tout d’un coup quand tu t’es penché sur elle, elle t’a fait un sourire extraordinaire.

J’en avais moi-même les larmes aux yeux de la voir si jolie, changée d’un seul coup, transfigurée et toi tu es resté baba comme tu dis… Ça, c’était la vraie Lucie que tu aimes tant.

C’est ce qui s’est passé le jour où Jésus a été transfiguré.
Quelques jours après, les apôtres vont le voir maltraité, humilié, couvert de plaies.
Mais aujourd’hui, ils ont vu la vraie réalité. Cet homme, qui s’appelle Jésus, a été transfiguré, illuminé de l’intérieur, au contact de son Père, rempli d’un si grand amour, il est devenu tout sourire, toute lumière, transfiguré par un immense amour.

Je vais te faire une confidence Joseph.
Peut-être qu’un jour, je vais devenir une veille femme toute rabougrie et souffrante
Mais j’ai un souhait, un rêve. Si mes petit-enfants pouvaient se souvenir de moi comme d’une mamie sourire, d’une mamie lumière, une mamie transfigurée par l’amour qu’elle a pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.