Catégories
Mamie Gisèle

Le diable, vous y croyez ?



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,1-11
Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le démon. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s’approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. » Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
Alors le démon l’emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Le démon l’emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m’adorer. » Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C’est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c’est lui seul que tu adoreras. »
Alors le démon le quitte. Voici que des anges s’approchèrent de lui, et ils le servaient.


Quelle histoire, vous y croyez, vous Mamie Gisèle à cette histoire du diable dans le désert ?
C’est un conte pour enfants. Et puis changer des pierres en pain, qu’il lui dit le diable à Jésus , vous avez déjà vu ça ?

Mais bien sûr, mon cher Joseph, je vois ça tous les jours et toi aussi.
Changer les pierres en pain ?
Mais Joseph, tu n’aurais pas envie comme certains de posséder le pouvoir économique ?
Comme on dit : celui qui a les cordons de la bourse, il peut mener tout le monde à sa guise quitte à glisser en douce quelques pots de vin.

Celui qui possède les médias, il peut en mettre plein la vue à tout le monde !

Regardez, je suis capable de sauter du haut du temple

Tu connais la blague canadienne ? Messieurs dames, votez pour moi, je vous ferai construire un pont.
– Mais Monsieur le député, nous n’avons pas de rivière !
– Justement je vous en ferai une de rivière.

N’importe quoi pour éblouir les gogos.

Celui qui possède le pouvoir politique et la force armée, il peut faire trembler tout le monde, et ce n’est pas ça qui manque dans notre pauvre monde d’aujourd’hui.

Eh ben Mamie Gisèle vous en avez une façon d’expliquer les choses; mais vous avez raison, des diables j’en vois maintenant partout; Méfions-nous..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.