Courage, relevez-vous !



Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 21, 5-19

Luc vous a raconté ce que Jésus a dit ce jour-là ?

J’étais assise sur un rocher avec Suzanna ma voisine, la pauvre tremblait de tous ses membres quand Jésus a commencé à parler.

D’ici, vous voyez le Temple, comme il est magnifique, et bien, je vous dis : des jours viendront où il ne restera pas pierre sur pierre.

Il a continué : des guerres, des désordres, des tremblements de terre, des famines, des épidémies, de grands signes dans le ciel

Suzanna est très sensible, elle s’est mise à trembler quand il a dit : on vous persécutera, on vous fera comparaître devant des rois, vous serez livrés par vos parents, vos amis. 

Vous savez que j’ai déjà vécu longtemps et j’en ai vu des catastrophes et des guerres depuis des siècles, à commencer par la destruction de notre Temple de Jérusalem en l’an 70, mais je l’avoue, j’ai regretté d’avoir amené Suzanna pour écouter Jésus.

D’habitude, ses paroles nous remplissent de joie. Il nous parle de Dieu comme d’un Père, il nous dit de nous aimer les uns les autres. Ce jour-là, il nous a terrifiées.

Moi, J’étais confuse, surtout quand Suzanna m’a dit : Esther, ton prophète, Jésus, il n’est pas mieux que les autres !

Quels autres ?

Ben, les autres prophètes qui parcourent le pays en menaçant : changez de vie, le ciel va vous tomber sur la terre… Ou bien, sortez de chez vous, venez avec moi, je suis le Messie, nous allons nous battre contre les Romains. Ils cherchent tous à nous faire peur.

Ça m’a tracassé toute la nuit.
Je me disais : Ce n’est pas possible ! Jésus n’est pas comme eux, il veut le bonheur de tous les enfants de Dieu.
C’est au matin que j’ai compris. J’avais oublié la fin de son discours.

Devant les rois qui vous persécutent, vous n’avez pas à vous préoccuper de votre défense. Pas un cheveu de vote tête ne sera perdu, c’est par votre persévérance que vous garderez votre vie

Voilà. Maintenant, c’est clair. Jésus est réaliste, il sait qu’il y aura toujours des guerres, des méchancetés, les hommes sont méchants. Mais lui, il ajoute toujours : N’ayez pas peur, le mal n‘est pas le plus fort.

Réaliste mais pas fataliste. Les autres disent, rien à faire ! Lui il dit : courage, relevez-vous !

Je suis allée revoir Suzanna :
Ne me dis pas : rien à faire, je suis paralysé pour toute ma vie. On ne peut pas lutter contre le mal.

Confiance, n’aies pas peur. Tu peux surmonter ton mal, tu sais quel est un des grands mots de Jésus ? Lève-toi et marche.  Ne te laisse pas écraser, marche.

Maintenant que je vous ai raconté ce que j’ai vécu ce jour-là, moi, Esther, je vous dis aujourd’hui, ne vous laissez pas écraser, levez-vous !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *